Les Françaises aiment la fessée

5 janvier 2013

 

Une femme sur quatre déclare avoir déjà reçu une fessée de son partenaire (24 %), contre 8 % en 1985. (AFP / JOEL SAGET)

 

 Les Françaises ont des pratiques sexuelles de plus en plus osées et elles l’assument. C’est ce qui ressort d’une étude Ifop pour Femme Actuelle, publiée à l’occasion de la sortie de la suite de « Cinquante nuances de Grey ». Voici les principaux enseignements de ce sondage.

 

Les femmes disent « Oui » à la fessée !

 

Une femme sur quatre déclare avoir déjà reçu une fessée de son partenaire (24 %), contre 8 % en 1985. “La tendance à l’élargissement du répertoire sexuel des Françaises se confirme avec des pratiques SM soft en nette progression”, estime l’Ifop. En revanche, les pratiques érotiques de domination ou de soumission plus hard restent toujours marginales (5 % aujourd’hui, 3 % en 1985).

 

Le best-seller de E.L. James (40 millions d’exemplaires vendus dans le monde) a par ailleur dopé les ventes dans les sex-shops, selon une enquête du site littéraire myboox.fr. Ainsi, le leader de la vente de sex-toys en Europe, Fun Factory, a enregistré une hausse de 300 % des achats de « tapettes à fesses » en France…

 

Mesdames osez rejoindre la communauté des « nouvelles femmes modernes » en 2013. Je peux vous accompagner dans cette démarche.

Alex CARROT

alex.carrot@laposte.net

 

Bonne et Heureuse Année 2013!

2 janvier 2013

En ce début d’année 2013, je vous présente tous mes vœux de joie, de bonheur et de continuer à prendre beaucoup de plaisir en pratiquant la discipline conjugale.

Grâce à la trilogie « 50 nuances de GREY »  d’E.L. JAMES vendu à plus de 50 millions d’exemplaires, notre pratique jugée marginale jusqu’à présent devrait connaître un essor important dans les mois à venir. Je conseille sans réserve la lecture de cet ouvrage.

Je remercie tous les visiteurs  et visiteuses de plus en plus nombreux qui se rendent régulièrement sur ce blog, totalement amateur et  sans aucune pensée mercantile.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires, à faire part de votre propre expérience, votre anonymat peut être assuré si vous le souhaitez, afin d’être le plus complet possible sur le sujet.

Cette année encore, une nouvelle cession de l’Ecole Féminine des Fesses Rouges (réservée exclusivement aux femmes majeures) aura  lieu vraisemblablement en mai compte tenu des nombreux jours fériés.

A cet effet, il est possible  pour les personnes débutantes d’effectuer  des stages de préparation individuels et personnalisés. Il suffit de m’en faire la demande.

Je reste aussi à l’écoute des couples qui veulent instaurer la discipline conjugale dans leur vie quotidienne.

Très bonne année 2013 à toutes et tous !!!!

 

Pour vous inscrire  aux stages individuels ou à la cession de l’Ecole de la fessée ainsi que pour tous renseignements personnels laissez moi u message à l’adresse suivante :

alex.carrot@laposte.net

 

Ouverture prochaine de l’E. F.C.C. (Ecole Féminine de Châtiments Corporels)

25 mai 2012

           Mesdames, Mesdemoiselles

 Vous êtes perturbées par un vieux rêve qui hante vos nuits et vous mets dans un état d’excitation tel que vous vous réveillez avec votre entrejambe tel un jour de pluie.

 Vos lectures érotiques réveillent votre intimité lorsque l’héroïne de votre livre se voit infliger une « sévère » fessée avec mise au coin suite à sa désobéissance.

      Ouverture prochaine de l’E. F.C.C. (Ecole Féminine de Châtiments Corporels) ns_tnhg1820913     ns_tnhg1821811    

                                                                                                                                                                                                  

                .                       tnhg0612015

Le fantasme de la petite écolière retournant sur les bancs d’école, faisant sa rentrée scolaire avec ses autres camarades, son cartable, son goûter et ses devoirs vous interpelle……

 cartable-ecole-sac_GS0200131       canstock68377321    canstock43312471

 

 Et si je vous disais que ce rêve peut devenir réalité ?

 Dans la première quinzaine de septembre (lieu non encore défini), le temps d’un weekend convivial, je vous propose de découvrir ou redécouvrir une VRAIE ECOLE DE FILLES telles qu’elles existaient autrefois.    

 Cette école est ouverte à vous toutes mesdemoiselles, mesdames, que vous soyez débutantes ou expérimentées, RIEN ne vous sera imposé.

 Le programme détaillé de ce weekend sera communiqué dès la fin des inscriptions :

                                                le 15 JUILLET 2012.

 Pour des questions d’organisation et de convivialité, le nombre d’élèves admises sera limité.

 Demander  dès à présent le bulletin de préinscription  à mon adresse mail :

alex.carrot@laposte.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Récit du week end « Ecole de la Fessée dans le VERCORS »

6 novembre 2011

Formation à l’école des Fessées 

Non vous ne rêvez pas ! Les 14, 15 et 16 octobre 2011 cette formation originale s’est déroulée dans un gîte du parc naturel du Vercors à 900 m d’altitude avec des élèves adeptes de la fessée. Encadrés par une fine équipe de pédagogues très motivés et particulièrement investis dans leur travail, les rejetons adultes ont pu suivre des cours de solfège  (fessée) puis des cours de calcul et de français à l’ancienne. Comme l’on peut s’en douter, dans une telle école les cours ne pouvaient se dérouler de façon conventionnelle. Si l’éducation nationale se plaint de manque de personnel, la classe était encadrée par trois enseignants, une surveillante, un surveillant stagiaire et  le directeur. En guise d’amuse bouche, dès le premier soir les premières fessées furent données pour le plaisir des fesseurs lors de l’apéritif de bienvenue. Le dîner quatre étoiles servi au réfectoire permit aux élèves et aux équipes pédagogiques de faire connaissance. 

 

Les mondes adeptes de la fessée se croisèrent en toute amitié avec des initiations et découvertes de quelques plaisirs cuisants ou ouaté.

            2b.jpg3b.jpg 4b.jpg 
 
LA PREMIERE SOIREE 

Elle ressembla à s’y méprendre à une nuit en colonie de vacances avec des batailles de polochon, des élèves galopant dans tous les sens puis l’arrivée des surveillants qui à coup de fessées cuisantes ramenèrent tout ce petit monde à la raison. (En clair des adultes bien décidés à vivre l’espace d’un soir tous les délires de leur enfance)                              15b.jpg                          14b.jpgLA PREMIERE JOURNEE DE CLASSE En rang deux par deux avec leur cartable et leur culottes courtes ou jupettes, les élèves entrèrent dans la salle de classe. La journée commença durement avec un cours de calcul dispensé par Alex CARROT.  Chaque erreur étant sanctionnée par de sévères fessées administrées fesses nues devant toute la classe. On pourrait imaginer que ces fessées sévères auraient rendues plus attentifs et concentrés les plus mauvais élèves, mais il n’en fut rien, bien au contraire ! Même les timides se lancèrent dans des réponses hasardeuses à leur tour et recevoir leur correction de la main ferme de l’instituteur CARROT ! 

                                                    5b.jpg 

Après avoir corrigé méticuleusement chaque paire de fesses méritante, l’instituteur autorisa ces garnemements à profiter du temps superbe le temps d’une récréation .   Les  élèves quittèrent la salle de classe en silence, sous la surveillance de toute l’équipe pédagogique très vigilante qui ne laissait rien passé. Quelques démarches un peu hasardeuses attestaient de la sévérité des punitions précédemment distribuées.                                                                          19b.jpg 

  Les petits garnements s’en donnent à cœur joie dans cette cour de récréation dans des jeux cultes rappelant à chacun les meilleurs souvenirs d’enfance. Les derrières douloureux n’étaient que de lointains souvenirs ! Mais l’Ecole de la Fessée ne ressemble pas à une colonie de vacances, et à la fin du 1/4 d’heure réglementaire, le Directeur, d’un coup de sifflet strident invita ce joli monde à se mettre à nouveau en rang pour rejoindre la salle de classe et découvrir le programme des réjouissances concocté par l’équipe pédagogique. En effet un cours un peu particulier attendait les élèves, et l’occasion à l’instituteur Alex Carrot de passer la main à Marc, un professeur de musique un peu particulier dans sa méthode d’enseignement. Le cours de solfège dispensé par Marc débuta dans le calme, sa canne anglaise disposée sur le bureau laissant planer un petit nuage d’inquiétude. Armé de cravaches (une dans chaque main) Marc commença son cours sur les rythmes en expliquant que tout bruit dans la nature peut être écrit sur du papier à musique. Une élève désignée volontaire prêta son fessier aux cravaches de Marc qui quelques secondes plus tard écrivit au tableau ce qu’il venait de jouer sur ses fesses. Fiche de travail après fiche de travail et surtout démonstration après démonstration, les élèves apprirent à jouer (ou ressentir) la différence qu’il y a entre les note blanches, les noires, les croches et même les doubles croches. Ils déclarèrent toutefois que le rythme qu’ils préfèrent est le soupir.                                                             Les mauvaises notes (pas celles de musique !) donnaient l’occasion à Alex Carrot et à son équipe de jouer de belles partitions sur les fesses des mauvais élèves. 

LE REPAS DE MIDI Apéro et grillades, accompagnés de claques sur fessiers déjà rougis avec une sauce rigolade. En guise de dessert le surveillant en formation continue reçu une fessée du directeur. Tel est fessé qui croyait fesser crièrent les élèves tous en cœur. 

     21b.jpg       8b.jpg 9b.jpg 7b.jpg             Frisant la tendinite pour cause de pédagogie percutante, les professeurs déclarèrent qu’une promenade dans le parc national du Vercors serait utile pour tous. Ils en profitèrent pour ramasser quelques belles brassées d’orties….. 

SAMEDI SOIR ET TOUJOURS DES SURPRISES ! 

Sans en connaître la raison, les élèvent durent se mettre en pyjama avant le dîner.                                                      10b.jpg Les pots à eau furent transformés en vase, non pas que l’on ait ramassé des fleurs pour décorer la salle, mais tout simplement parce qu’il fallait prendre soin des orties fraiches pour les fessées à l’ancienne. Ce fut donc une soirée pyjama, puis « urticale », et bien sûr quelques fessées en rythme afin de réviser le cours de solfège ! Il y eu quelques réfutations, mais seuls les plus sages en furent dispensés. Il faut croire que l’ortie a des vertus soporifiques car il n’y eu pas de bataille de polochon ! 

 DES ELEVES APPLIQUES 

Le lendemain aux alentours de 7 heures, les filles armées de casseroles et de cuillères entreprirent de réviser leur cours de solfège dans le couloir du dortoir. Poursuivies par l’équipe pédagogique, elles trouvèrent refuge aux cuisines où elles furent délogées par le GIGN (Groupe d’Intervention des Grognons Narcissiques).                                                                  16b.jpg 

Enseignant diplômé en fessothérapie et reconnu Alex Carrot demanda à tous ces chenapans de rejoindre  la salle de classe où les attendait une dictée piège tout aussi cruelle que ses fessées ! 

Le dernier repas fut pris dehors au soleil, pour cette fin d’un week-end particulièrement riche en guise de discussions, découvertes et fesses rouges. Et là, mesdames et messieurs les jurés de la bonne conscience, ces fous se mirent à réaliser des baptêmes de fouet pour le plaisir de découvrir. Devant le succès de cette première formation, il fut décidé d’un commun accord de les renouveler et de les développer. Les dates seront donc indiquées sur ce blog. 

L’ensemble des participants souhaitent renouveler cette expérience unique en son genre. Si vous aussi souhaitez venir grossir les rangs de cet institut, vous êtes les bienvenus et contactez moi sur mon mail : alex.carrot@laposte.net 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! 

 

Ouverture Ecole de la Fessée le 14 Octobre 2011

8 juin 2011

Tu aimes la fessée ? 

 

 

Tu es un peu nostalgique de l’ambiance des classes d’autrefois ? 

 

Alors viens faire ta rentrée à l’école des fessées. 

 

Celle-ci ouvrira ses portes les 14, 15 et 16 octobre 

Dans un gîte du parc naturel du Vercors à 900 m d’altitude. 

 

Le temps d’un week-end où il te suffira juste d’enfiler ton uniforme pour retourner quelques années en arrière. 

 

Tes professeurs et autres camarades t’y attendront ! 

 

Nos pratiques s’apparentent à un jeu et en aucun cas, nous ne prônons la violence sous toutes ses formes (Conjugale, parentale, patronale…). 


Nous préférons le plaisir de relations « hors-normes » entre adultes équilibrés, imaginatifs et soudés par une Amitié complice. 

 

Stage réservé uniquement aux adultes 

 

Pour tout renseignement, programme et inscription adresses toi à Alex : 

 

 

Mail : alex.carrot@laposte.net 

La Fessée : Un moyen de réussite sociale

26 mai 2011

Suite à plusieurs expériences individuelles réussies, j’ai pu constater le rôle bénéfique de la fessée en matière de motivation, de concentration et d’application. 

Je propose bien sûr gratuitement des cours de remise à niveau notamment dans les matières générales ainsi que les métiers de la bureautique, ceci dans le cadre de la préparation  d’examens ou de concours, et une aide dans la rédaction de curriculum vitae accompagnée d’un entrainement aux entretiens de sélection. 

Mon niveau socioprofessionnel étant un gage supplémentaire de qualité. 

Les cours sont dispensés selon les méthodes d’éducation à l’ancienne. Ils pourront être individuels ou collectifs. 

Pour l’instant, ils sont ouverts seulement aux femmes. Une seule condition : être majeure. 

Les cours auront lieu en Région Rhône Alpes, St ETIENNE. 

Possibilité de stage intensif de 3 jours à une semaine pour les candidates éloignées. Hébergement fourni. 

Vous avez connu l’échec scolaire, vous voulez évoluer professionnellement, vous êtes en recherche de travail, ces cours sont parfaitement adaptés à VOUS. 

Je rappelle aussi les bienfaits de la FESSOTHERAPIE pour la perte de poids, l’arrêt de la cigarette, problème comportemental ou caractériel etc. Méthode efficace rapidement. 

 

Contactez-moi par mail : 

                                  alex.carrot@laposte.net 

 

Par  téléphone :                 06 19 09 74 00 

Lien entre l’Education reçue et la Discipline Conjugale

19 octobre 2010

L’éducation reçue dans son enfance influe à mon avis beaucoup sur la vie d’adulte. En effet,  beaucoup de femmes fessées ont déjà reçu cette punition durant leur enfance. J’ai moi-même fait cette constatation au fil des rencontres que j’ai faites depuis de nombreuses années.

La fessée est une punition très spécifique qui marque réellement les esprits, et malgré la sévérité de ce châtiment, le ressenti qu’il procure sur le sujet, se transforme très souvent en addiction.

D’ailleurs j’ai remarqué que ces femmes là, recherchent plus des fessées punitives que des fessées érotiques ou ludiques. Une fessée punitive n’est pas forcément plus sévère ni plus douloureuse que les autres types, mais le cérémonial est totalement différent. Avant la fessée, la femme se fera grondée, puis fessée le plus souvent par-dessus la culotte, et enfin fesses nues ceci plus ou moins sévèrement mais peu importe, le sentiment de se trouver dans cette situation honteuse telle une gamine de 5 ou 6 ans, sous les yeux du fesseur (et parfois de tiers en cas de fessée publique) fait rejaillir les souvenirs des « mémorables fessées parentales », sans oublier ensuite l’incontournable mise au piquet où la punie aura tout le loisir de ressasser les bêtises commises en se lamentant sur ses fesses endolories (voir l’article consacré à cette pénitence).

Inutile de vous dire que c’est bien entendu ce type de fessée que je préfère, et que c’est celui-ci qui doit prédominer pour la fessée pratiquée dans le cadre de la discipline conjugale.

Laurence est le parfait exemple de ce que je viens de décrire. Durant son enfance, elle a été éduquée ainsi. D’ailleurs lorsque nous sortions ensemble, son père ne se gênait pas de la menacer de lui flanquer une fessée si elle ne revenait pas pour l’horaire prévu. Lorsque je la raccompagnais, très souvent il y avait encore de la lumière, et je suis à peu près persuadé que plus d’une fois ces fesses ont du passées un sale quart d’heure ! Je dois avouer que je faisais souvent exprès d’arriver en retard !

Comme ce jeu me plaisait, il a été facile pour moi d’imposer ensuite ces règles, car elle ne voulait rien entendre. Puis un jour, alors que nous étions chez ses parents, j’ai profité d’un moment où nous étions avec son père, pour amener la discussion sur sa conception de  la vie en couple, en prenant soin d’ajouter que je trouvais parfois Laurence un peu capricieuse, et qu’elle mériterait bien quelques fessées, et le beau-père me répondit : « écoute Alex, durant des années je ne me suis jamais gêné de fesser Laurence lorsqu’elle désobéissait, maintenant c’est ta femme, tu fais comme tu veux, à condition que la punition soit justifiée, et sache que si elle vient se plaindre chez moi, elle en recevra une deuxième ». Il rajouta même que malgré qu’elle soit désormais mariée, il ne se gênerait pas de la fesser s’il le jugeait nécessaire. Laurence devint rouge écarlate, mais j’avais la bénédiction de la belle famille !

Dès le retour à la maison, je repris cette discussion, en l’informant que maintenant j’allais appliquer les méthodes à « beau-papa » !

Au début, elle essaya bien sûr de se rebeller, de faire la sotte, mais chaque fois, c’était les fesses à l’air, fessée, puis piquet. Au fil du temps, les fessées se sont allongées, devenues plus sévères, le martinet et la ceinture ont également trouvé une place de choix, et maintenant, elles sont rythmées par le contrat de discipline conjugale que la belle, au prix de quelques fessées bien senties, a paraphé de deux belles initiales « LC ».

Enfin pour remercier le beau-père, je prends plaisir parfois plaisir à fesser Laurence assez bas sur les cuisses afin que les traces ne soient pas cachées par la jupe, et ce juste avant de partir chez ses parents. Le beau-père, me lance alors un regard complice, tout en se frottant les mains !

Je vous encourage Messieurs, à ne pas hésiter, au cours d’une discussion avec vos beaux-parents de prononcer, même sur le ton de la plaisanterie, votre envie de donner la fessée à votre compagne, vous obtiendrait peut-être un soutien de choix qui permettra de faire tomber ce tabou. N’oubliez pas l’adage « qui ne tente rien n’obtient rien » !

 

 

Ci-dessous des photos de ma « grande gamine » fessée devant ses peluches d’enfance.photossyl085.jpg photossyl088.jpg photossyl089.jpg photossyl090.jpg photossyl091.jpg photossyl092.jpg photossyl094.jpg

Fessées Conjugales : Espace Laurence (Récits illustrés de belles fessées)

23 juin 2010

Chers amis

C’est ici désormais que Laurence devra faire un compte rendu de quelques fessées conjugales.

Vous pourrez faire des commentaires et échanger avec Laurence. Les propos vulgaires, indécents et sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.

Alex

photossyl330.jpg photossyl333.jpg photossyl338.jpg photossyl341.jpg photossyl349.jpg photossyl355.jpg

Bientôt création de l’ESPACE LAURENCE : elle commentera ses plus belles fessées reçues en détail !

15 juin 2010

Vous avez exprimé sur ce blog, votre souhait d’avoir plus de commentaires de Laurence. J’ai trouvé cette idée intéressante. Toutefois, afin de préserver notre intimité, j’ai décidé de demander à Laurence, de raconter de temps en temps une « grosse fessée » qu’elle aura reçue. Ceci fera partie de sa punition, et créera un sentiment de honte encore plus grand, puisque ces fesses rougies seront scrutées par des centaines d’inconnus. Cette évolution me parait être le franchissement d’un palier supplémentaire vers l’extériorisation de sa situation.

Afin que son récit soit bien complet, elle pourra s’aider des photos sélectionnées par mes soins et publiées.

Toutes ses confessions seront réunies dans un chapitre intitulé « ESPACE LAURENCE », où vous pourrez faire vos commentaires ou l’interroger. Je souhaite que cette rubrique soit vraiment un lieu d’échange.

Laurence vient de recevoir une fessée sévère, et pour cette fois, je lui ai demandé de commenter les photos concernant sa punition reçue lors du challenge. Son commentaire se trouve donc, exceptionnellement dans cette rubrique. Cette punition faisait aussi partie de vos suggestions. Allez le découvrir sans délai !

Laurence aura bien sûr connaissance de vos réactions que j’espère nombreuses et constructives.

Comment associer la Fessée Conjugale et la Vie Familiale ?

14 juin 2010

Les priorités de la vie quotidienne ne doivent pas être une excuse pour ne pas mettre en place, au sein d’un ménage, la discipline conjugale. Car la seule chose qui pose problème, c’est l’impossibilité d’appliquer la punition suite à une faute relevée. En effet, difficile de donner  la fessée devant les amis, la famille ou les enfants. Il y a, pourtant une solution : la punition différée. Mais il est néanmoins possible de constater la faute et d’en aviser tout autant son auteur :

En l’inscrivant sur un Carnet de Punition : 

Un petit agenda convient parfaitement, car il est discret et permet de dater la faute. Lorsque vous sortez, je vous conseille de l’emmener systématiquement et de le conserver en permanence sur vous. 

En effet, même si l’on est en famille, ou avec des amis, il est très facile de se mettre à l’écart quelques instants, de faire signe à votre compagne de vous suivre (elle comprend vite le motif), vous sortez alors le carnet de votre poche, et vous demandez à votre compagne de noter la faute que vous avez relevée ainsi que le niveau de la punition requis.

L’avantage du carnet est qu’il laisse une trace écrite et que vous pouvez suivre l’évolution du  comportement de votre compagne, et ainsi d’élever le niveau des punitions pour des erreurs qui se révéleraient récurrentes.

Pour ma part, dans le cadre de la discipline conjugale avec mon épouse Laurence, je me sers du carnet que lorsque nous sommes accompagnés. C’est Laurence qui en a la charge, c’est-à-dire que c’est elle qui me le donne lorsque nous sortons. A la maison, si nous recevons, le carnet est rangé dans la cuisine (pièce où les invités ne viennent pas). Si par hasard, Laurence oublie ou n’a pas remis le carnet en lieu et place, elle reçoit une triple fessée de niveau 3 (niveau le plus élevé). Elle n’a oublié qu’une fois, et n’a plus recommencé. Ces fesses doivent à mon avis s’en souvenir !

L’autre avantage, c’est que c’est vous qui allez pouvoir fixer la date de la punition. A mon avis, il ne faut pas la mettre trop tôt, ni trop tard car le motif devient plus flou. Un délai de deux à trois jours me semble correct. Cela vous laisse le temps de faire des allusions à cette punition, vous pouvez vous permettre d’imposer une tenue spécifique pour la circonstance, de la faire obéir à un cérémonial, histoire de  mettre la pénitente en condition. La punition mentale ou cérébrale est beaucoup plus intense que lors de la fessée immédiate sur le champ.

 

Lorsque je participe à des suivis de contrat de discipline conjugal, le carnet de punition me permet de juger du comportement de la pénitente, de noter ses progrès ou ses régressions et de sanctionner lors du conseil (voir à ce sujet le modèle de contrat) de manière juste avec des faits précis et datés.

Donc en conclusion, le carnet de punition est indispensable au moins lorsque vous savez que matériellement, il ne vous sera pas possible de fesser. Si vous démarrez dans la discipline conjugale, ou si vous vous faites assister, il faut y noter toutes les fautes, afin d’avoir un suivi.

Dans tous les cas, ce carnet doit être placé sous la responsabilité de votre compagne, et rempli par ses soins. A vous de punir très sévèrement, si vous constatez du laxisme.

Comme vous le constatez, il est tout à fait possible d’allier la discipline conjugale et la vie de famille.

Un argument de moins à faire valoir par ces dames !! 

123